Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Rapid Info N°335

Edito Elever le rapport de forces de Jacques Paugam

Nous avons besoin de mesurer ce qui a bougé dans les derniers mois. Actions multiples dans les entreprises, les territoires, quasiment tous les secteurs professionnels ont été à un moment ou à un autre dans l’action. Comment ne pas souligner dans ce foisonnement d’initiatives celle des cheminots et des gaziers électriciens du 22 janvier, celle des travailleurs de la fonction publique du 24 janvier et celle des salariés du commerce du 1er février. Plus qu’un appel confédéral à une journée interprofessionnelle où l’unité des confédérations marque le pas, nous devons tout faire pour développer le maximum d’initiatives depuis les lieux de travail et de travailler les convergences sur les dates qui se profilent : Le 4 mars sur la pénibilité au travail à l’appel de 17 fédérations Le 6 mars chez les retraités Le 29 mars pour l’avenir des retraites. Cela ne se décrète pas, il nous faut pousser à la mise en oeuvre. C’est tout le sens de l’ordre du jour du Comité Régional du 22 février. Le discours sur la « faillite de la France » et les « caisses vides » se heurtent aux réalités des résultats insolents des entreprises dont les actionnaires sont les seuls bénéficiaires et aux aides multiples que leur attribue l’État. C’est sur ce fond d’opposition grandissante des salariés aux prétentions gouvernementales et patronales et de développement de l’activité revendicative que vont se tenir le 7 mars à Lorient le Colloque sur L’Égalité Professionnelle en présence d’universitaires, la Rencontre sur les Comités d’Entreprises et organismes Équivalents les 2 et 3 avril à Saint Brieuc., en sollicitant les CE sans étiquette à venir dialoguer avec les militants de la C.G.T. C’est dans ce contexte que nous voulons mettre en oeuvre les orientations de notre dernière conférence régionale avec des réalisations sur la filière automobile le 8 février à Rennes, la réunion sur le Centre Bretagne le 8 février à Rostrenen et le débat engagé sur la formation professionnelle, sur la réalité des besoins de santé publique dans les territoires et aussi pour développer l’emploi industriel (filière de déconstruction de bateaux), prolonger le travail sur le développement durable notamment au travers des questions de transport. Notre engagement sur l’ensemble nous permettra d’ouvrir des perspectives sur l’unité à partir des préoccupations des salariés pour une efficacité au service des revendications. Dans le même mouvement soyons offensifs sur les questions du renforcement et du déploiement notamment près des PME pour engranger des résultats aux élections prud’homales.

Page 2 Etats généraux de la Santé Réunion Centre Bretagne Ouest Page 4 Filière automobile

Ouvrir le fichier

PDF - 563.3 ko
Site réalisé sous Spip