Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Analyse de la CGT bretagne sur les résultats prud’hommes 2008

En Bretagne, la CGT progresse de 2,20 %. Ce sont 86 conseillers CGT élus (+ 9) malgré la suppression des conseils de Redon et Fougères

La progression de la CGT est significative. La CFDT et FO régressent respectivement de 4,82 % et 0,56 % ; c’est un resserrement entre la CGT et la CFDT à 2,26 %.

Dans les Côtes d’Armor, la CGT devient la première organisation syndicale avec (2 666 voix devant la CFDT).

Avec une participation qui atteint 27,97 %, cela permet d’établir une véritable photographie sociale et syndicale, malgré la désinvolture des pouvoirs publics et les pressions patronales pour l’organisation des votes, 237 511 salariés ont voté, soit 8 688 de plus qu’en 1997 pour 206 000 inscrits de plus.

Dans ce contexte de crise, le résultat de la CGT va être déterminant pour développer le rapport de force et c’est un reflet de l’évolution dela représentativité syndicale.

Au vu des résultats favorables à la CGT, dans la grande majorité des élections professionnelles, nous pourrions devenir la première organisation syndicale en Bretagne dès 2009.

Avec le réseau important de PME que nous avons sur la Région, cette forme de consultation organisée à l’extérieur de l’entreprise ne favorise pas la mobilisation des salariés.

Il nous faut obtenir l’organisation des élections prud’homales sur les lieux de travail. Le niveau de participation des salariés de Citroën qui ont voté dans l’entreprise(à 68 %) ainsi que ceux d’Alcatel et de France Télécom de Lannion (à 50 %) en démontre l’intérêt. Cela aura un effet immédiat sur la participation et sur le vote CGT (41,87 % des salariés de chez Citroën ont voté CGT). A la Barre Thomas, à Rennes, la CGT devient la première organisation syndicale avec un bond de + 8 % par rapport aux élections du personnel.

Les résultats demandent à être analysés en détail mais d’ores et déjà nous pouvons considérer que notre responsabilité est accrue au regard des attentes que les salariés ont exprimées pendant la campagne.

Le syndicalisme de proposition, d’action et unitaire dans lequel les besoins des salariés sont les préoccupations quotidiennes, doit trouver, au regard de cette élection, un moyen de se renforcer.

C’est aussi un encouragement pour prolonger la démarche de déploiement et de proximité, y compris en direction des salariés des PME et de l’artisanat, qui ont eu pour beaucoup un premier contact avec la CGT au travers de cette campagne.

Sur le plan national, avec 33,56 % des voix, la CGT progresse en voix et en pourcentage pour la première fois depuis 30 ans (voir communiqué confédéral).

Un Rapid’Info sur les analyses par département et les résultats complets par section vous parviendront prochainement.

Ouvrir le fichier en pdf

PDF - 39.2 ko
Site réalisé sous Spip