Se souvenir de Charonne

Mercredi 8 février 1962, 9 syndiqués de la Cgt, dont 8 adhérents au PCF étaient assassinés par des brigades spéciales de police sur l’ordre de Maurice Papon, préfet de Paris et de Roger Frey, Ministre de l’intérieur. La Cgt et le PCF rendent hommage aux 9 victimes, tuées lors de la répression de la manifestation contre l’OAS et pour la paix en Algérie. Les Finistériens étaient mobilisés, comme partout en France. L’IHS 29 écrit pour se rappeler.

CHARONNE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 + 7 =