Le véritable débat, on va se le faire ! Convention TER, agir pour gagner !

 

 

 

20190227 débat ter chateaulin

 

 

 

 

 

 

Une cinquantaine de personnes ont répondu à l’invitation de la cgt au débat organisé sur le projet de convention TER à Châteaulin Mercredi 27 février 2019.

Le débat a permis de cerner les enjeux d’une convention de haut niveau entre la Région Bretagne et la SNCF. Plusieurs participants, usagers du train du quotidien, ont dénoncé la dégradation des services publics et le transfert d’une grande partie des voyageurs vers des trajets domicile travail en voiture.

En effet, au-delà d’une certaine vétusté des infrastructures, les horaires restent un véritable problème pour répondre aux attentes des salariés et des scolaires.

La responsabilité des entreprises a été pointée quand à leur incapacité à organiser au sein des entreprises des plans de mobilité qui permettent de développer les transports collectifs et ainsi répondre aux enjeux de la transition énergétique et environnementale.

La Cgt entend peser à chaque niveau pour imposer un contenu offensif à la convention TER pour permettre de développer un service public ferroviaire de haut niveau sur la région.

Déjà, l’intervention de la Cgt a permis d’obtenir des avancées, tel que la création d’une ligne TER Fougères Rennes, un arrêt à Chateaubriant, ou encore la rénovation de la ligne ferroviaire Quimper Landerneau.

L’action de la Cgt doit permettre, d’une part, l’arrêt d’une casse programmée de l’accès aux gares de proximité, des projets de fermetures de ligne, mais aussi de proposer des solutions des alternatives collectives aux personnes qui doivent se déplacer sur la région, et au-delà.

80% de la population bretonne habite à moins de 10km d’une gare, autant de potentialité pour développer la mobilité sur la région autour du ferroviaire.

La cgt a pris contact avec un collectif local qui se mobilise pour obtenir un arrêt en gare d’Hanvec, ce qui renforce la nécessité de développer les collectifs de proximité avec les usagers et les élus locaux.

La Cgt forte de l’expérience de ce quatrième débat (Auray, Saint Brieuc, Lanester)d epuis le mois de décembre, va poursuivre son action dans cette période de débat pour faire entendre ses exigences, tant dans les entreprises de la SNCF que dans les localités.

Ces débats sont organisés conjointement avec le secteur cheminots Cgt qui met à disposition ses analyses et propositions pour l’organisation du débat.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 − 3 =