La fin du groupe Doux ?

Le tribunal de Commerce doit décider mercredi 4 avril des suites du groupe qui s’était constitué en Bretagne depuis 1955. Depuis près de 20 ans les salariés sont menacés en permanence de perdre leur emploi. pour plus de 5000 d’entre eux, ça a été le cas. Aujourd’hui, 2 propositions de reprises sont proposées dont une avec une prise de participation du Conseil Régional. Est ce le début, enfin, d’une forme de contrôle des fonds publics qui sont investis dans l’industrie. Dans tous les cas, la démarche est différente de ce qui s’est fait par le passé, distribuer l’argent public sans vérifier et enrichir les millionnaires ?

20180328_Communique_de_presse_Doux

 

20180329_communique_repreneurs_doux-2

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix − 2 =